SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife

Noël de nos mémoires

Noël de nos mémoires
  • Publié le 5/11/2017
  • Catégorie :
  • Tags :

Il y a des moments dans la vie qui se répètent chaque année et pourtant, inlassablement, on les aiment toujours. Mieux, on les attend avec une certaine appréhension et impatience.

Dès l'automne, lorsque les sorcières d’Halloween se sont envolées, lorsque les feuilles mortes sont tombées, les squelettes des arbres et la grisaille nous donnent un froid dans le dos.
C'est le moment de se calfeutrer à la maison où il fait bon de s'asseoir au coin d'un feu pour se laisser bercer par les flammes qui dansent.
Alors que la devise d'un certain âge est bien le carpe diem, novembre est une passerelle entre les souvenirs du passé et les joyeuses pensées de la fin de l'année. A tout âge, Noël est une belle fête.
 
Dans les années soixante c'est encore notre garde forestier, qui apportait chaque année un grand sapin. Sa fraîcheur et son odeur se répandaient dans toute la maison pour y rester jusqu'à la fête des Rois Mages. Quelle joie de décorer l'arbre avec les parents. Attacher les boules de toutes les couleurs, des guirlandes, des cheveux d'anges, des bonbons, les petites bougies torsadées serties dans une pince et, enfin, une étoile au sommet comme pour couronner un nouveau membre de la famille!
Dehors, c'est les premiers flocons qui commençaient le travail de la décoration jusqu'à la tombée de la nuit. Le jour s'endormait alors paisiblement sous le duvet blanc. Et le matin, au réveil lumineux, on regardait par la fenêtre givrée le merveilleux spectacle que la neige, encore toute fraîche, offrait à nos yeux. Voilà qu'un merle nous rendait visite sur l'appui de fenêtre. Il était grand temps de déposer des graines pour nos amis volatiles!
Que d'exaltation de vite mettre des bottines, les gants et le bonnet pour se ruer vers la poudreuse en tirant ce vieux traîneau en bois inusable. Les premières boules de neige volaient dans tous les sens pour s'écraser parfois même sur notre bouille pleine de santé.
Au fur et à mesure que la soirée du réveillon s'approchait, maman s'affairait dans la cuisine pour préparer le repas dans toute sa tradition et papa, préparait la table en sortant les meilleurs bouteilles de vin comme si cette soirée célébrait le moment le plus important de l'année.
 
Noël de nos mémoires
En fait, c'était bien cela. En ce jour toute la famille la plus proche était toujours là partageant un repas autour des parents. Après le dessert, l'ultime moment arrivait enfin: les cadeaux!
Lorsque les enfants étaient encore petits, c'est du fond du jardin qu'apparaissait le Père Noël chargé comme un mulet avec le sac de cadeaux. Personne ou presque, ne s'en doutait que c'était notre voisin qui se prêtait bien volontiers à ce rôle. Il s'installait alors dans le fauteuil près de la cheminée et sortait son livre d'or avec les commandes reçues des enfants. Que de joie de voir nos bambins ébahis devant le géant à barbe blanche. Magique! Comme dans un rêve qui se réalise.
Pourtant, cette magie là ne vient pas d'une boule de cristal. Par contre, elle vient peut-être d'une autre boule, la boule de Noël. Aussi fragile soit elle, elle garde depuis la nuit des temps,  la mémoire d'une culture familiale qui persiste dans la tradition et le temps malgré les changements et bouleversements effrénés de notre époque.
Chaque année,  au même moment, elle a la force de rassembler des millions de familles pour partager l'instant présent de bonheur tout en éveillant les souvenirs du passé et les meilleurs vœux pour l'avenir. Qu'il est bon de croire toujours au Père Noël et d'avoir plein la tête de nouveaux rêves avec l'espoir que ne fut ce que quelques uns se réalisent...
 
Joyeuses et belles fêtes de Noël!