SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife

Seniors - Tentative de définition

Seniors - Tentative de définition
  • Publié le 02-03-17
  • Catégorie :
  • Tags : senior

Il est mal aisé de donner une définition du mot senior. En effet, la question fait déjà polémique au sein même de cette partie de la population ! Vous l’aurez sans doute constaté sur les différentes publications faites sur notre page Facebook/seniorlife.be

Une définition fourre-tout?

Il faut reconnaitre que le terme senior est un vocable une peu ‘fourre-tout’ dans lequel il est parfois peu aisé de s’identifier. Dans le monde du travail on parlera des 50 ans et +, alors que dans le monde sportif on sera considéré comme senior dès les 35 ans. C’est déjà dire…
De manière générale et étymologiquement,  le terme senior signifie « plus âgé ». La génération des Baby Boomers (nés au lendemain de la seconde guerre mondiale) sont les seniors actuels.
Récemment, j’ai lu un article très intéressant de Serge Guérin (Docteur en sciences de l'information et de la communication de l'université Paris III-Sorbonne) dont l’approche  sur la question est vraiment pertinente.
Sa définition a le mérite de remettre en perspective la définition du senior par rapport à l’allongement du temps de la retraite et de leur mode de vie. Cette définition fera référence aux jeunes retraités ou aux jeunes seniors. Sont visés par ce groupe les personnes dans la cinquantaine ou la soixantaine. Serge Guérin définit cette tranche d’âge comme étant des « Boomers Bohèmes » (Boobos) 
D’emblée, l’auteur veut marquer la différence entre ce qu’il appelle les ‘jeunes seniors’ et les ‘vieux seniors’ se basant sur des critères sociologiques, physiques et moraux. Ces Boobos forment une nouvelle catégorie sociologique de seniors.

Qui sont ces Boomers Bohèmes ? Est-ce une génération dite connectée ??

Saviez-vous qu’il nait plus de seniors que de nouveau-né chaque jour dans cette partie de l’Europe ? Lors de l’émission ‘Question à la Une’ diffusée le 15 février dernier sur la RTBF, le chiffre est lancé. Il nait un senior toutes les 37 secondes alors que voit le jour un nouveau-né toutes les 42 secondes !! Les Boobos, sont issues du baby-boom d’après-guerre. Ils vont devenir le groupe dominant dans nos sociétés. En effet, ces Boobos ont entre leurs mains un pouvoir économique mais aussi une influence au niveau culturel. Ils ont cette capacité « d’orienter la consommation globale, de faire et défaire les modes et tendances »

Quelques précisions qui aideront chacun à se placer dans ce groupe des Seniors.

D’autres sociologues ou professionnels du marketing ont établis des sous-catégories chez les seniors. Peut-être cela apaisera les commentaires, que je respecte, des certains de nos lecteurs que ne se considèrent pas comme seniors en tant que tels. Car pour eux, senior égal être vieux !

a. Les Happy-Boomers (50-60 ans)
Ces sont les nouveau-nés du baby-boom qui a suivi la fin de la seconde guerre mondiale. Cette population a connu Mai 68. Il ont vu évoluer la société de consommation ainsi que les innovations technologiques. Ces happy-boomers sont encore professionnellement actifs ou tout jeunes retraités. (L’âge moyen de la retraite en Belgique est de 59 ans) Leurs enfants quittent progressivement la maison tandis que leur propres parents entrent dans le ‘grand âge’. Ils restent globalement en bonne santé, même s’ils voient apparaître les premiers signes du vieillissement. Leur pouvoir d’achat est relativement élevé. En effet, l’emprunt de la maison est remboursé et comme ils travaillent encore et que les enfants volent de leurs propres ailes, ils peuvent épargner.
 

b. Les libérés (60-70 ans)
Il s’agit ici des enfants nés directement à la libération. Ils sont à la retraite et bénéficient de tous leurs temps libres. Ils voyagent et n’hésitent pas à sortir. Les ressources financières sont encore relativement confortables. On notera ici que leur consommation sera en baisse par rapport aux Happy-Boomers. Ils sont toujours de bons conseils pour leurs enfants (notamment en ce qui concerne leur installation) et leur donnent parfois un petit coup de pouce financier.
 

c. Les paisibles (70-80 ans)
Dans cette catégorie sont les véritables seniors. Ils vivent toujours en couple. Les revenus sont encore relativement élevés. Toutefois, ils consommeront de moins en moins. Leurs dépenses s’articuleront autour du logement, de l’alimentation et la santé. Les voyages seront de plus courte durée et moins éloignés du lieu de résidence.
 

d. Les TGV (80 ans et +)
TGV, les très grands vieillards. Niveau santé, cela vacille. L’un des conjoints a disparu. C’est dans cette catégorie que l’isolement s’installe peu à peu. L’état de santé les rend parfois dépendant. Leur consommation s’est fortement réduite. C’est d’ailleurs leurs enfants, qui sont devenus des happy-boomers qui consomment à leur place. Pour ce qui est des ressources financières, elles sont relativement faibles et leurs dépenses le seront tout autant. Cela explique une épargne importante. Leurs dépenses viseront le logement et l’amélioration des conditions de vie (services à domiciles, ou seigneurie)

Qu’en est-il de la relation avec l'internet?

Dans les statistiques, l’effet des générations est vraiment visible. Les chiffres avancés ici remontent à une étude faite en 2011. Ils auront plus que certainement évolués depuis. Mais au moment où je rédige ce blog, je n’ai pas trouvé de chiffres fiables. Donc en 2011 on constate :
La génération des 45-54 ans, 85% d’entre eux surfent sur le net.
Alors que les 55-64 étaient 69% à surfer. L’écart était déjà là !
Parmi les 65 - 74 ans, seulement 39% d’entre eux surfaient sur le net.
Par rapport à une étude faite en 2005, ce pourcentage des 45-54 a quasiment doublé. On pourrait faire une extrapolation en 2017, ceci dit, cela n’aurait aucune objectivité ici !

Que peut-on en conclure ?

L’évidence des chiffres est là et sa tendance la suit ! Nos ainés sont de plus en plus connectés. Certains réseaux sociaux ont même le vent en poupe auprès de nos aînés. Sans doute la volonté de garder le contact avec les petits-enfants n’en est pas étrangère !

Pour conclure : Combien y a-t-il de seniors en Belgique ?

A l’heure actuelle, pas loin de 50 % des belges ont plus de 50 ans. D’ici les 20 prochaines années, ils représenteront 60% de notre population. Le nombre de senior augmente de 20 000 unités dans le royaume chaque année. Certaines projections sont faites, d’ici 2020, pas loin de 33 % de la population de notre pays aura plus de 65 ans.
En conclusion, on comprend que les Seniors représentent une cible  importante pour les annonceurs tant  leurs influences n’a de cesse de grandir sur le marché actuel.