SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be

Répondre aux besoins des ainés

Répondre aux besoins des ainés
  • Publié le : 01-12-21
  • Catégorie :

Vous connaissez certainement la célèbre pyramide des besoins existentiels pour l’être humain, selon une étude d’Abraham Maslow, psychologue humaniste américain. Après la seconde guerre mondiale, Maslow s’est questionné sur la motivation. En réponse à la question : quelles sont les étapes à franchir pour pouvoir développer une compétence de motivation (que l’on pourrait aussi définir comme une envie d’avancer, vivre), il a hiérarchisé les besoins fondamentaux, en observant que lorsque ceux-ci sont bien comblés, la personne développe une belle énergie et du bien-être.

Il faut comprendre que ces besoins évoluent à tout âge et périodes de la vie. C’est pourquoi je vous propose une lecture spéciale « sénior ». Plus heureux, plus comblés pour vivre plus longtemps de façon épanouie.

Le comblement physiologique :

C’est une évidence, pour prolonger la vie le plus longtemps possible, il est indispensable de bien se nourrir.  Comme les attentes du corps changent en fonction de l’âge, une approche différente de l’alimentation est parfois bien nécessaire et les conseils de nutritionnistes recommandés.

Bien dormir, bien respirer, bien s’occuper de sa santé sont des priorités à tout âge mais les difficultés peuvent être augmentées en vieillissant, et demandent une écoute et attention particulière car des solutions et aménagements sont attendus et conseillés.

La sécurité

Avec la diminution de la force et de la mobilité, beaucoup de personnes se sentent de plus en plus insécures lorsqu’elles vieillissent et doivent se déplacer. Ce besoin sera plus difficile à combler. De plus en plus de services en ligne répondent à l’apaisement, en évitant de sortir de chez soi, pour éviter les dangers. De nombreux services sont proposés à cet effet. N’oubliez pas de vous inspirer de nos prestataires sur seniorlife.be.

Parmi les insécurités, il y aura celle liée à l’argent. Petite pension, frais médicaux augmentés, logement, la créativité est de mise chez les personnes à petits revenus car leur pouvoir d’achat peut être diminué. Chez d’autres, ce sera peut-être la peur liée à l’avenir des enfants qui restructure leur consommation pour faire des économies.

Le besoin d’appartenance et d’affection

Malgré qu’il apparaisse en troisième position, cela est indispensable à toute personne d’être en lien pour avoir envie de vivre. L’âge et la diminution d’activités emmènent parfois plus de freins à cette notion d’affection et de rencontre. Ce besoin est parfois impacté par le veuvage, la distance avec les enfants, la perte d’amis. Des études prouvent que la solitude est plus importante chez les plus de 75 ans que dans les autres couches de population.

Des activités entre personnes sont donc à mettre en place et à encourager. Le besoin d’être câlinés et touchés, et d’avoir des conversations et des partages est un moteur vital. Entre pairs ou en intergénérationnel, chaque interaction sera indispensable à nourrir. Des nouvelles techniques thérapeutiques sont nées pour répondre aussi à cela : la câlinothérapie, par exemple.

Malgré les tabous encore trop souvent présents, La sexualité peut rester active et est même à favoriser. C’est une activité qui permet le développement des hormones de jouvence et un comblement affectif évident. Bien entendu, l’activité sexuelle est différente mais, adaptée à l’âge, tellement satisfaisante. Nous en parlerons dans un prochain blog.

Le besoin d’estime et de reconnaissance

Se sentir vieillir n’est vraiment pas facile. La diminution du pouvoir physique et des activités rend parfois les personnes déprimées et effrayées.  Cela se répercute sur l’estime de soi, la confiance en soi et en ses compétences et capacités. Depuis quelques décennies dans nos contrées, les aînés ont perdu leur rôle au sein du clan familial. Ils sont plus seuls aujourd‘hui, alors qu’il y a un siècle dans nos foyers, ils avaient encore un rôle à tenir. Des possibilités de bénévolats à une activité professionnelle complémentaire à la pension, des activités créatives, tout est possible pour imaginer d’être actifs et fiers de soi.

Nous encourageons donc les ainés esseulés à trouver des activités qui génèrent du lien et ou de la reconnaissance. Pour cela, Seniorlife.be construit son réseau social : Senior.life, actif dans les semaines qui arrivent.

Besoin d’accomplissement de soi.

En haut de la pyramide, lorsque tous les besoins sont bien encouragés, vient ce besoin d’accomplissement. Peut être sous la forme du regard posé sur sa vie, sur ses réalisations. Sur ce qu’on a encore envie de faire. Pour garder un maximum d’autonomie, toutes sortes d’outils sont à disposition. Des sites comme le nôtre permettent de répondre aux besoins et aux recherches de solutions. Continuer des activités de rencontre, de tourisme, de culture, de sport, (même plus doucement), encourager les activités de zénitude, de bien être, de plaisir, pour répondre à l’accomplissement de soi.

Pour chacun de ces besoins, sachez les observer et envisager de nouvelles pistes. Comment aujourd’hui y répondre, ce qu’il manque à la vie pour être en équilibre avec soi-même ?  Aucune piste n’est à exclure, il y a des solutions pour tout. Et vous, comment répondez-vous à vos besoins ?

 

Sophie Mercier

Tags : senior