SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be

Osons vivre une sexualité épanouissante à partir de 50 ans 

Osons vivre une sexualité épanouissante à partir de 50 ans 
  • Publié le : 01-06-22
  • Catégorie :

 

par Adina Inescu, sexologue clinicienne (Bruxelles et CHU DINANT)

La santé sexuelle, telle que définie par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), requiert « une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables et sûres, sans contrainte, discrimination ni violence. Pour atteindre et maintenir un bon état de santé sexuelle, les droits sexuels de tous les individus doivent être respectés et protégés » 1. Même si nous sommes confrontés constamment à la sexualité dans notre société actuelle, le tabou existe encore et nous n’en parlerons pas.

La société actuelle perpétue l’idée que la sexualité est liée à la jeunesse et à la beauté 2. Après l’âge de 50 ans, le discours sur la sexualité tourne souvent autour des dysfonctionnements. Ayant cette image stéréotypée pour les personnes jeunes et belles, nous sommes confrontés à une autre réalité, au fil du temps, celle où nous n’avons plus 20 ans. Et si on abordait les bénéfices de la sexualité et sa contribution au bien-être ? La sexualité positive ne signifie pas nier ce qui ne va pas, mais plutôt mettre en avant ce qui fonctionne et essayer de trouver l’épanouissement en adaptant sa vie sexuelle à la réalité de la personne ou du couple.

La sexualité est « ... un aspect central de l'être humain tout au long de la vie, qui englobe le sexe, les identités de genre et les rôles y afférents, l'orientation sexuelle, l'érotisme, le plaisir, l'intimité et la reproduction. La sexualité est vécue et exprimée sous forme de pensées, de fantasmes, de désirs, de croyances, d'attitudes, de valeurs, de comportements, de pratiques, de rôles et de relations. La sexualité regroupe ainsi de nombreuses dimensions mais chaque personne ne ressent pas ou ne vit pas nécessairement chacune d'entre elles. La sexualité est influencée par l'interaction de facteurs biologiques, psychologiques, sociaux, économiques, politiques, culturels, juridiques, historiques, religieux et spirituels ».” 1

Attitudes et connaissances envers la sexualité

Les études scientifiques montrent que, plus nous avons des connaissances par rapport à la sexualité, plus nous avons des attitudes ouvertes vers l’expression de la sexualité 3, 4. Les questions à se poser par rapport à l’expression de la sexualité en lien avec l’épanouissement sexuel peuvent être autour de l’intérêt de chaque personne pour la sexualité. Plus nous considérons la sexualité comme un élément important dans notre vie, plus nous allons s’y investir pour trouver les moyens d’atteindre notre bien-être sexuel. La manière dont nous (ne) vivons (pas) notre sexualité est influencée par les attitudes de la société, qui peuvent avoir un impact négatif sur l’expression de la sexualité 5.

Les changements physiologiques

« La sexualité est parfaitement naturelle, mais n’est pas naturellement parfaite » (François de Carufel). La sexualité est malheureusement encore réduite à sa fonction reproductrice, ce qui conduit à des questionnements lors de l’arrêt de cette fonction. Mais l’expression sexuelle peut continuer son cheminement en dehors de cette fonction reproductrice. Tout au long de la vie, le corps humain connait des changements. Parmi les changements liés à l’âge, nous pouvons en rencontrer un ou plusieurs tels que des modifications pileuses et cutanées, la ménopause, une moindre élasticité et lubrification vaginale, une moins bonne rigidité du pénis lors de l’érection, la nécessité de plus de temps pour obtenir une érection, l’orgasme plus long à venir, le volume de l’éjaculation moins important ainsi qu’une période réfractaire plus longue. Ces changements physiologiques ne peuvent pas être niés, mais ne doivent pas empêcher l’expression sexuelle.

« Je trouve qu'en vieillissant… j'ai un orgasme beaucoup plus rapidement - j'ai traversé la ménopause et quand j'étais plus jeune j’avais cette peur de tomber enceinte… Et maintenant que je n'ai plus à m'en soucier, je trouve juste que c'est en quelque sorte plus facile d'avoir un orgasme qu'il ne l'était… » 6

Pour continuer à avoir une vie sexuelle satisfaisante, il est important de reconnaître ces changements et d’en parler aux médecins traitants, aux urologues, gynécologues ou sexologues afin de trouver des pistes de solutions.

« Nous utilisons davantage de lubrifiant. On se rend compte juste que les préliminaires vont juste prendre plus de temps. […] Les positions dans lesquelles j'avais une meilleure réponse sexuelle ne fonctionnent pas pour moi et je dois juste être plus créative ».6  

Les bénéfices de la sexualité sur le bien-être général

L’expression sexuelle et l’intimité jouent un rôle important dans la qualité de vie. Celle-ci englobe plusieurs dimensions, telles que la satisfaction de vie, l‘état de santé, le bonheur, le bien-être subjectif, l’autonomie et l’indépendance. Plusieurs études ont montré des associations entre la santé et l’expression de l’activité sexuelle, tant au niveau physique qu’au niveau mental, comme la relaxation musculaire, l’amélioration du sommeil, une meilleure tolérance à la douleur, moins de tension musculaire, le retardement de la ménopause, une réduction de risque de cancer de prostate ainsi qu’une longévité accrue 7. Sur le plan mental, d’autres formes d’affection que l’activité sexuelle sont associées à des niveaux inférieurs de dépression 8. Enfin, d’autres études ont montré l’impact positif de l’expression de la sexualité sur le bien-être psychologique, sur la santé sexuelle et relationnelle 9, 10.

La sexualité en chiffres

Selon une étude irlandaise, 75% des personnes âgées entre 50 et 64 ans se disent être sexuellement actives 11. Des chiffres belges par rapport à ce groupe d’âge n’existent pas pour l’instant. La plus récente étude belge sur la sexualité des personnes âgées entre 70 et 99 ans, montre que 31% des participants sont actifs sexuellement, tandis que les 47% des personnes inactives sexuellement ont connu de la tendresse physique dans les 12 derniers mois. Par ailleurs, 74% des personnes sexuellement actives se disent être (très) satisfaites sur le plan sexuel dans les 12 derniers mois et 85% des personnes sexuellement actives interrogées disent avoir une (très) bonne qualité de vie. En ce qui concerne les facteurs qui contribuent à l’expression de la sexualité, on retrouve la présence d’un(e) partenaire, un bon état de santé, l’âge plus jeune, le fait d’habiter à domicile et la satisfaction avec la vie sexuelle 12. De nombreuses études comparent également la sexualité des personnes par tranche d’âge en questionnant la fréquence des rapports sexuels. Les résultats montrent que, la plupart du temps, une diminution de la fréquence des rapports sexuels et des discussions s’orientent vers les dysfonctionnements. L’idée est de ne pas comparer la sexualité des personnes ayant 40 ans avec celle des personnes ayant 60 ans ou 80 ans. Lorsque les chercheurs questionnent la sexualité à l’âge avancé (80 ans et plus), en passant par la définition que chacun a de la sexualité et par l’importance de son expression, les résultats montrent que la sexualité est un élément important dans la vie des personnes, qui s’exprime différemment en fonction de l’âge et qu’elle contribue au bien-être général. Ainsi, chaque étape de la vie vient avec ses avantages et inconvénients et la sexualité change au cours du temps.  

À nous de l’inventer

La sexualité ne s’arrête pas forcément à un certain âge, que ça soit à 50, 60 ou 80 ans. En effet, elle évolue et existe en fonction de nos envies et du contexte. La connaissance de son propre corps et du corps de l’autre, l’acceptation de son corps et la communication avec l’autre sont des avantages dans l’épanouissement sexuel après 50 ans.

« Je pense que pour moi, la sensation physique est probablement moins intense que lorsque j'étais jeune, mais la partie émotionnelle est bien meilleure. Je peux me sentir plus vive, je peux être moins inhibée, je suis plus à l'aise avec mon corps. Je suis capable de mieux m'exprimer et d'accepter mieux son expression. Donc, même physiquement, même si ce n'est pas aussi fantastique qu'il l'était, il y a d'autres choses qui compensent pour le rendre meilleur. Je préfère la situation présente que le passé… » 6

La sexualité se construit, s’articule, s’adapte en fonction des situations de vie, qu’il s’agisse de la sexualité solitaire, que ça soit dans un couple de longue durée ou dans un couple récemment formé. Par exemple, la sexualité lors d’une grossesse va être adaptée en fonction des besoins des individus, si bien que lors d’un deuil, la sexualité peut temporairement s’arrêter ou bien peut être exacerbée. De la même manière que la sexualité à 20 ans est différente de celle à 40 ou de celle à 60 ou à 80 ans. Les individus sont différents et leurs besoins évoluent également au cours de la vie, que ça soit vers la continuation ou l’arrêt de la sexualité. Celle-ci doit être le choix informé de la personne, et pas le résultat des idées reçues de la société 13.

« S'assurer que nous sommes intimes et que nous communiquons et même si nous n’avons pas envie d’un rapport sexuel, il existe d'autres façons d'être intimes. Vous n'avez pas nécessairement besoin d'avoir des rapports sexuels pour être sexuellement actif… c'est juste être intime dans votre conversation et vous vous tenez la main et vous prenez juste le temps… » 6

Enfin, la sexualité n’est pas que pénétrative et phallocentrique, elle n’est pas destinée que pour les couples. Pour un épanouissement sexuel, c’est à chacun et chacune d’inventer sa sexualité et de la vivre à sa manière. La sexualité peut être exprimée de manière diverse, que ça soit une activité de couple ou en solitaire, qui implique l’orgasme, le rapport sexuel avec pénétration, la masturbation, les câlins, ou tout autre moyen d’exprimer l’intimité sexuelle 7. Osons vivre une sexualité épanouissante à n’importe quel âge!

 

1 World Health Organization. Defining sexual health: Report of a technical consultation on sexual health; 2006a. Available at: https://www.who.int/reproductivehealth/publications/sexual_health/defining_sexual_health.pdf.

2 Goldenberg M. Mulheres e envelhecimento na cultura brasileira. Caderno Espa¸co Feminino. 2012;25:46–56.

3 Cybulski, M., Cybulski, L., Krajewska-Kulak, E., Orzechowska, M., Cwalina, U., & Jasinski, M. (2018). Sexual Quality of Life, Sexual Knowledge, and Attitudes of Older Adults on the Example of Inhabitants Over 60s of Bialystok, Poland. Frontiers in psychology, 9, 483. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2018.00483

4 Even-Zohar, A., & Werner, S. (2019). Older Adults and Sexuality in Israel: Knowledge, Attitudes, Sexual Activity and Quality of Life. J Aging Sci, 7:209. https://doi.org/10.35248/2329-8847.19.7.209.

5 Berdychevsky, L., & Nimrod, G. (2017). Sex as Leisure in Later life: A Netnographic Approach. Leisure Sciences, 39(3), 224-243. https://doi.org/10.1080/01490400.2016.1189368

6 Thomas, H. N., Hamm, M., Hess, R., & Thurston, R. C. (2018). Changes in sexual function among midlife women: "I'm older… and I'm wiser". Menopause (New York, N.Y.), 25(3), 286–292. https://doi.org/10.1097/GME.0000000000000988

7 Gianotten, W. L. (2021). The (Mental) Health Benefits of Sexual Expression. In Psychiatry and Sexual Medicine (pp. 57-70). Springer, Cham.

8 Ganong, K., & Larson, E. (2011). Intimacy and belonging: the association between sexual activity and depression among older adults. Society and Mental Health, 1(3), 153-172. https://doi.org/10.1177/2156869311431612

9 Traeen B, Stulhofer A, Janssen E, et al. Sexual activity and sexual satisfaction among older adults in four European countries. Arch Sex Behav 2019;48:815–829.

10 Mollaioli D, Sansone A, Ciocca G, Limoncin E, Colonnello E, Di Lorenzo G, Jannini EA. Benefits of Sexual Activity on Psychological, Relational, and Sexual Health During the COVID-19 Breakout. J Sex Med. 2021 Jan;18(1):35-49. doi: 10.1016/j.jsxm.2020.10.008. Epub 2020 Oct 23. PMID: 33234430; PMCID: PMC7584428.

11 TILDA Team: https://tilda.tcd.ie/people/research-team/

12 Cismaru-Inescu A, Hahaut B, Adam S, Nobels A, Beaulieu M, Vandeviver C, Keygnaert I, Nisen L. Sexual Activity and Physical Tenderness in Older Adults: Prevalence and Associated Characteristics From a Belgian Study. J Sex Med. 2022 Apr;19(4):569-580. doi: 10.1016/j.jsxm.2022.01.516. Epub 2022 Feb 27. PMID: 35236640.

13 Papaharitou S, Nakopoulou E, Kirana P, et al. Factors associated with sexuality in later life: An exploratory study in a group of Greek married older adults. Arch Gerontol Geriatr 2008;46:191–201.

Adina INESCU - Sexologue clinicienne, doctorante à l’ULiège, Membre SSUB

Sexualité et vieillissement, addiction sexuelle, thérapie de couple et individuelle

Nouveau ! vous pouvez mettre des remarques en-dessous de l'article de Senior "Bien-être" sur notre réseau social entièrement dédié aux 50+

 

 

 

 

Tags : senior

Adina Inescu - Sexologie Clinique

Je consulte sur Bruxelles et également au CHU Dinant. Pour plus d'informations sur la consultation au CHU Dinant, merci de cliquer ici.[...]

Je consulte sur Bruxelles et également au CHU Dinant. Pour plus d'informations sur la consultation au CHU Dinant, merci de cliquer ici.[...]