SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife
SeniorLife

Devenir grand-parent : Entre joie et angoisse

Devenir grand-parent : Entre joie et angoisse
  • Publié le 8/03/2018
  • Catégorie :
  • Tags :

Devenir grands parents est une étape importante dans votre vie et remplie de joie. Elle est égale à l’annonce d’être parent.

C’est un état de plénitude!

Tout au long de la grossesse de votre fille/belle-fille, la venue du bébé est assez encore très abstraite et intangible. Mais quand le bébé est enfin là et que vous le voyez pour la première fois, toute l’émotion vous submerge et c’est seulement à ce moment que vous réalisez réellement le sens du mot grand-parent. Les personnes disent souvent aux futures mamans, tu connaîtras la sensation d’être maman au moment et tu le deviens réellement... Sachez qu'il en est de même pour les grands-parents. L’amour inconsidéré de vos petits-enfants sera présent dès le premier échange de regard, aussitôt que votre enfant viendra déposer le bébé dans vos bras en lui chuchotant : « Va voir ton grand-père/grande-mère ». Vous verrez, le voir grandir est un des plus beaux cadeaux de la vie.

De plus, vous aurez tous les avantages d'un parent (amour, affection ...) sans les inconvénients (nuits difficiles, etc).

C'est angoissant

Néanmoins, au fond de vous, réside peut-être une légère appréhension concernant l'image que vous renverrez à la société. En effet, lorsque nous pensons à nos papis et mamies, nous avons tendance à voir l’image de personnes très âgées et c'est plutôt normal, ils vieillissent avec nous ! Mais rassurez-vous, les grands-parents sont encore bien souvent jeunes (environ 45-55 ans) et sportifs lorsque le premier petit-enfant voit le jour. Ils voient du monde et ont des activités sociales, extérieures à la famille.  

Entre peur de vieillir et joie d'accueillir ses petits-enfants, il est souvent difficile de devenir grands-parents. Quelle attitude adopter pour être super avec ces petits-enfants ?

Devenir grands-parents peut parfois être un cap difficile à franchir. Et une fois que vous avez franchi ce cap, il est parfois compliqué de savoir quelle attitude adopter vis-à-vis de ses petits-enfants. Mais les liens entre grands-parents et petits-enfants sont essentiels sur le plan psychologique et affectif. Ils permettent notamment à l'enfant de se sentir aimé et en sécurité et aux grands-parents d'éviter l'isolement et de l'aider à travailler sa propre estime. Soyez naturel avec eux et profitez de chaque moment passé dans leur bras.

C'est un changement

Evidemment, vous ne décidez pas de devenir grands-parents. Vous l’espérez, vous l’attendez, vous le redoutez, cela vous rend heureux, vous avez du mal à vous en remettre… Cela chamboule votre vie et pourtant vous n’y êtes pour rien ! Tellement pour rien que vous pouvez être grands-parents sans le savoir… Il est rare qu’un couple fasse un enfant essentiellement pour que ses parents deviennent grands-parents.

Il y a un temps d’adaptation et le mot mamy ou papy a souvent du mal à passer au premier plan. Mais avec le temps et le bonheur que vous voyez sur le visage du bébé, le mot grands-parents n’est qu’un ressenti de joie. Le rôle des grands-parents est d’apporter quelque chose de différent du parent, par exemple la culture, le bricolage ou la cuisine. Mais attention, il est préférable de poser des limites aux parents. Il ne faut pas que vous vous sentiez prisonnier de votre rôle et que vous annuliez sans cesse vos projets pour garder bébé lorsque les parents ont besoin de moment sans lui ! Voir le petit bout doit rester un plaisir !