SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be

L’alimentation et les seniors

L’alimentation et les seniors
  • Publié le : 28-09-16
  • Catégorie :

Quels sont les obstacles ou causes qui réduisent plus spécifiquement la consommation de produits laitiers, viande, œufs et poissons dans cette tranche d’âge.

Une étude anglaise (*) s’est penchée sur cette problématique.

Premiers constat diététique: les seniors ne consomment pas assez de protéines animales. Dans cette étude, les scientifiques ont cherché les causes de la réduction constante de la consommation de ce type de protéine.

Sur un panel de 1000 seniors de 65 ans et plus (homme et femme confondus) dont 35% des réponses ont pu être exploitées, il apparait que les protéines animales sont en carence auprès de la population des seniors. Voyons ensemble les raisons ou  causes de ce déficit.

La viande

La viande n’a pas toujours bonne presse, elle peut avoir une image peu positive à cause de son effet sur le cholestérol et des graisses saturées. Sa consommation diminue avec l’âge. Le prix est un élément de justification. A l’exception du porc et de la volaille qui restent abordables, le bœuf, le veau, le gibier quant à eux, augmenteront notablement la note de vos courses. Un autre élément de diminution de sa consommation est lié aux problèmes  bucco-dentaires. C’est pour cette raison que les viandes hachées seront préférées à des morceaux  plus durs à mâcher. On pointera également que des troubles de la digestion induiront également une réduction de sa consommation.   

Le poisson

Ici encore, il y a quelques barrières à la consommation de cette denrée. Le prix bien sûr, le cabillaud est bien souvent à plus de 20 euros le kilo. La crainte du risque d’intoxication est aussi une contrainte à sa consommation. En effet, l’intoxication alimentaire peut avoir des lourdes conséquences auprès des seniors (mais aussi chez les enfants) Un autre élément est le faite que l’on se sait pas toujours comment le cuisiner. Enfin, le poisson est aussi perçu comme une aliment générant des déchets qui ne peuvent être consommés – tête, arêtes queue..

 L’étude a aussi montré que cette denrée est plus souvent consommée auprès d’une classe de population plus érudite, et plus aisée.

Les produits laitiers

Produits essentiellement appréciés pour leurs goûts. Les produits laitiers sont nombreux et sous différentes formes sur les étalages. Que ce soit les yaourts, les fromages blancs, les fromages à pâte molle ou dure, boissons ou desserts lactés tous ces produits peuvent être consommés tout au long de la journée. Le développement des producteurs locaux ‘vente à la ferme’ vous permet aussi d’avoir accès à des produits frais, peu traités et sans agent conservateur.

Les œufs

Les œufs sortent grands gagnants de cette étude. Peu chers, ne génèrent pas ou peu de déchets. Ils sont faciles à préparer. Leur conservation n’est pas un problème non plus. Qui plus est, les œufs sont faciles à préparer et à manger pour les individus souffrant de problèmes bucco-dentaires.

 

(*) K.M. Appelton, Barriers to and Facilitators of the Consumption of Animal-Based Protein-Rich in Older Adult. Nutrients, 2016, 8, 187,20p.Doi : 10.3390/nu8040187

Tags :

Derniers professionnels