SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be
SeniorLife.be

Les tactiques anti-tiques

Les tactiques anti-tiques
  • Publié le : 14-05-19
  • Catégorie :

Les tiques et la maladie de Lyme

Apparentés aux araignées, les tiques sont des arthropodes parasites externes, ce qui signifie qu’elles se nourrissent du sang des vertébrés. Il en existe plus de 30 espèces en Europe mais seule une petite partie pique l’Homme. Malheureusement pour nous, la plus répandue (ixodes ricinus) est également celle qui transmet la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme ou borréliose de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi située dans la salive de tiques et peut causer de graves symptômes si elle n’est pas prise en charge. Ainsi, chez un patient non traité on pourra constater des éruptions cutanées, des complications neurologiques et cardiaques ou encore des signes rhumatologiques. Il convient donc d’être prudent face à ce type d’infection.

Quand peut-on se faire piquer ?

Les tiques sont sensibles à la sécheresse et s’abritent de ce fait dans des endroits où la végétation est abondante. En Belgique il est donc courant d’en trouver dans les haies, les herbes hautes ou les forêts. Autrement dit, si vous êtes amateur de jardinage ou de randonnées en zones boisées, vous vous exposez davantage à la morsure de tique.

Sachez cependant que les mois de mai à septembre sont particulièrement favorables à l’activité de ces parasites. Il convient donc d’être plus prudent durant cette période.

Comment éviter les morsures de tiques ?  

Bien choisir ses vêtements

Les tiques s’attaquent plus fréquemment aux membres inférieurs. Lors de vos randonnées ou de vos pique-niques dans l’herbe pensez donc à vous couvrir les jambes ! Des pantalons couvrants rentrés dans vos chaussettes seront parfaits dans ces conditions. Vous pourrez ainsi les empêcher de mordre au travers du tissu.

Eviter la végétation 

Afin de vous protéger de ces arthropodes, évitez (autant que faire se peut) le contact avec la végétation dense. Comme expliqué plus haut, les broussailles sont de véritables nids à tiques. Il s’agit leur garde-manger ! Lors de vos balades restez donc sur les sentiers et lors de vos pique-niques isolez-vous du sol grâce à une couverture.

Protégez-vous

Si vous avez les bras découverts ne les laissez pas sans protection. Il existe des répulsifs à base de DEET à pulvériser sur la peau. Vous vous assurerez ainsi d’être bien couvert et d’éviter les piqûres.

retirer une tique

Comment retirer une tique ?

Vous avez une tique ? Retirez-là grâce à un tire-tique, une pince à tique ou encore une pince à épiler. Pour se faire, saisissez le parasite sans comprimer son corps arrière et tirez délicatement vers le haut sans tourner. Si la tête reste implantée, tentez de la retirer avec la pince, sinon rendez-vous chez votre médecin. Pensez ensuite à bien nettoyer la plaie avec de l’eau et du savon ainsi qu’à désinfecter.

Que faire après une morsure de tique ?

En premier lieu, prenez note de la date et du lieu où vous avez été piqué ainsi que de l’endroit de votre corps où vous avez constaté la morsure. Cela pourra vous servir lors d’une éventuelle consultation chez le médecin.

Durant les jours et semaines qui suivent, surveillez la plaie afin d’éviter tout risque de contamination. Si vous constatez un érythème migrant, c’est-à-dire une tâche rouge circulaire qui s’accroit de jour en jour ainsi que des symptômes grippaux (fièvre, maux de tête…), consultez votre médecin sans attendre. Il pourra ainsi vous prescrire un traitement antibiotique.

Tags :

Les derniers professionnels